Fermé pour l'instant
Banner 1

Poser du paquet au sol

Nous vous expliquons comment poser votre parquet facilement et rapidement avec différentes techniques. Le choix du mode de pose de parquet se fait en fonction de son usage quotidien. Collé, flottant ou cloué, la technique employée varie aussi selon le type de parquet et en fonction de l’état et de la nature du support.

La pose clouée

Essentiellement utilisée pour le parquet en bois massif, la pose clouée est la technique la plus traditionnelle. Il vous suffit de clouer les lames perpendiculairement sur des pièces de bois scellées appelées lambourdes, qui sont elles-mêmes collées perpendiculairement sur dalle de béton ou clouées sur solives. Les lambourdes ou solives sont quant à elles fixées sur une sous-couche isolante. Durable et résistante, cette technique permet une bonne isolation phonique et thermique sous le parquet. Par contre, elle peut rendre le sol plus sonore que dans le cas d’une pose collée.

La pose collée

Adaptée au parquet massif et semi-massif, cette technique est très fréquente. Elle consiste à coller directement les lames sur une chape fine de ciment, sur une dalle de béton surfacée ou sur des panneaux de contreplaqué. La pose collée est particulièrement adaptée pour les sols chauffants. Elle est par ailleurs la plus isolante au niveau sonore des trois techniques. Son utilisation est exclusivement réservée à l’intérieur.

La pose flottante

La pose flottante est la plus rapide et la plus économique des 3 techniques. On l’appelle flottante car le parquet n’est pas fixé au sol. Les lames sont clipsées entre elles pour être étalées sur une sous-couche isolante. Cette méthode est silencieuse et est particulièrement adaptée à la rénovation dans la mesure où les lames peuvent être posées sur du carrelage, chape et plancher en bois (OSB, ...).

Comment bien choisir la sous-couche : 

Sachez que celle-ci assure un confort thermique et surtout acoustique ainsi que la bonne tenue du revêtement de sol dans le temps. Elle permet également de compenser certaines petites irrégularités du support et de protéger le parquet des remontés d'humidité.

La pose d'une sous-couche est indispensable à différents points de vue :

  • Elle permet d'assurer une bonne isolation 
  1. Thermique, en empêchant l'évaporation de la chaleur.
  2. Phonique et acoustique en limitant la transmission des bruits d'impact ou de chocs, ainsi que les bruits aériens d'un étage à l'autre.
  • Elle empêche les remontées d'humidité.
  • La pose d'une sous-couche permet également de corriger les irrégularités de 0 à 4 mm de la dalle béton. C'est une condition indispensable à la pose d'un parquet ou stratifié, car tout revêtement de sol de ce type doit être posé sur un sol plan.

 

Pose flottante : Trois méthodes simples

Attention, ce type de pose nécessite de laisser 5 mm entre le mur et les lames de parquets. Pour cela, utilisez des calles afin de définir cet écartement.

  1. Chute de lame

La méthode idéale pour poser rapidement des planches dans de grands espaces. Encliquetez le panneau sur le côté long, faites glisser les planches l’une vers l’autre sur le côté court et appuyez vers le bas.

  1. Inclinaison

Encliquetez d’abord les planches sur le côté court, puis encliquetez les côtés longs ensemble. Cela facilite la pose de la première rangée de planches.

  1. Emboîtement horizontal

Contrairement à beaucoup d’autres marques, les parquets peuvent également s’emboîter à l’horizontale. Cela s’avère très pratique lors de la pose de la dernière rangée de planches ou dans les endroits où il est difficile, voire impossible de les incliner. C’est notamment le cas en dessous des chambranles ou des radiateurs.

Maps 1920

StockAth